Accueil

Au salon Enova à Lyon, on rivalise d'ingéniosité pour l'industrie

14/02/2014

 

Filmer avec un morceau de plastique, observer l'infiniment petit à 360 degrés ou améliorer la traçabilité d'un produit au laser: les entreprises ont rivalisé d'ingéniosité au Salon de l'innovation industrielle Enova cette semaine à Lyon.Pendant deux jours, plus de 130 exposants régionaux et étrangers se sont donnés rendez-vous à cette grand messe technologique, destinée principalement aux professionnels et qui concerne les domaines de l'électronique, de la mesure et de l'optique.

Parmi les centaines d'innovations proposées aux visiteurs, l'invention de la jeune société grenobloise Isorg a attiré l'attention.Sur son stand de démonstration, une image de Mona Lisa est instantanément reproduite sur l'écran d'un ordinateur tandis que le document est posé sur un film de plastique de quelques millimètres d'épaisseur."Pour parler simplement, ce morceau de plastique interactif remplace une caméra et filme. Sur sa surface, on y trouve plusieurs milliers de cellules photoélectriques microscopiques, déposées en couche, qui transforment la lumière ambiante ou la lumière réfléchie par un objet en courant électrique. Ce dernier est ensuite converti en image", explique à l'AFP Laurent Jamet, cofondateur d'Isorg, pas peu fier d'avoir été primé récemment au salon spécialisé américain FlexTech. Une "formidable" récompense après sept ans de recherche et une quinzaine de millions d'euros investis. La principale application du procédé pourrait concerner à terme l'imagerie médicale notamment dans la radiologie, précise l'entrepreneur, sous forme de "tablettes mobiles légères" que l'on placerait directement sous le lit du patient à l'hôpital au lieu de le déplacer. D'autres applications dans la numérisation de documents ou la reconnaissance d'empreintes digitales sont entre autres envisagées.