Accueil

ISORG construira son usine à Limoges

16/02/2015

 

Isorg construira son usine à Limoges

Par  -

Quotidien des UsinesElectroniqueLimousinInvestissements industriels

La société Isorg basée à Grenoble (Isère) a choisi Limoges (Haute-Vienne) pour installer sa ligne de production de photo-détecteurs de grande surface et capteurs d'image 3D.

 

Isorg, une start-up pionnière dans le domaine de l’électronique organique imprimée, s'apprête à construire son usine à la Technopole Ester de Limoges (Haute-Vienne). Soit un investissement de 20 millions d'euros. Le bâtiment de 3 000 mètres carrés bâti sur un terrain de 20 000 mètres carrés accueillera une salle blanche et des bureaux.

Les travaux vont démarrer en avril 2015 pour une livraison dix mois après. La production industrielle est envisagée pour le second semestre 2016. Une quarantaine de créations d'emplois est annoncée. La société créée en 2010 par Jean-Yves Gomez, Emmanuel Guérineau et Laurent Jamet vient de lever 7,9 millions d’euros auprès de Bpifrance, Sofimac Partners, CEA Investissement, Dynalim, Hyperia Finance et de business angels et industriels de Rhône-Alpes.

TECHNOLOGIE INNOVANTE

Isorg a développé une technologie permettant de transformer des panneaux en plastique ou en verre en capteurs, en déposant des matériaux semi-conducteurs sur la surface. "Grâce à un contrat avec le CEA de Grenoble, nous avons pu avoir accès à leur ligne pilote d'électronique imprimée pour qualifier le process industriel", explique Laurent Jamet, co-fondateur et directeur business développement d'Isorg.

"De nombreux secteurs d'activité ont besoin de capteurs d'images spécifiques sur de grandes surfaces pour des applications dans l'industrie, la logistique ou la pharmacie afin d'avoir une gestion automatique des stocks. Cette technologie non intrusive s'intègre aux équipements existants. A Limoges, nous produirons en grandes séries des photo-détecteurs de grande surface et des capteurs d'image de grande surface de plus d'un million de pixels. Ce procédé a trois intérêts, un coût réduit par rapport à un scanner grande dimension, c'est un produit léger, fin et robuste aux chocs, et il s'intègre sur des surfaces courbes", précise Laurent Jamet.

UN PÔLE DE L’ÉLECTRONIQUE IMPRIMÉE EN FRANCE

Isorg a choisi Limoges dans l'objectif de créer un pôle de l’électronique imprimée en France. Le Limousin compte déjà plusieurs sociétés dans ce secteur de même que dans l'impression, son université est reconnue dans le domaine de la chimie et son laboratoire XLim est en pointe en matière de chimie organique. Isorg a signé un contrat de croissance plus avec la région Limousin qui va l'accompagner à hauteur de 3,2 millions d'euros. Le site grenoblois sera maintenu pour poursuivre le développement de cette technologie.

Isorg compte 25 salariés pour un chiffre d'affaires non communiqué, mais compris entre 300 000 euros et un million d’euros.

Corinne Mérigaud

usine-digitale.fr